Qu’est-ce qu’un microprogramme (Firmware) ? Définition et types

Mieux connu sous le nom de « logiciel matériel », le microprogramme ou Firmware est un programme intégré dans une pièce de matériel électronique tel un clavier d’ordinateur, un disque dur, dans la mémoire morte (ROM) de la carte mère ou dans une carte graphique. Il est configuré pour envoyer des informations permanentes permettant de communiquer avec d’autres entités du système électronique et d’effectuer des tâches simples d’entrée et de sortie.

Qu’est-ce que le firmware ?

Le firmware a la même fonction que les pilotes, à la différence qu’il est stocké directement sur le matériel, tandis que les pilotes sont eux installés sur le système d’exploitation. De même, le firmware peut démarrer de lui-même et faire ce pour quoi il est conçu ou programmé, tandis que les pilotes doivent être lancés par le système d’exploitation.

Firmware

Différents types de microprogrammes

Le BIOS « Basic Input Output System » pour Système Elémentaire d’Entrée et de Sortie

Le premier élément mis en route lors de l’allumage de l’ordinateur est le BIOS. Il peut interagir avec le système et effectuer des vérifications pour n’importe quelle erreur inconnue qu’il relève. Lors de la mise en route, le BIOS contacte un autre programme appelé chargeur d’amorçage, ou « bootloader », dont le travail est de mettre en route le système d’exploitation contenu dans le disque dur et de l’intégrer à la mémoire vive. Ainsi, le BIOS est un responsable de premier plan dans la manipulation des composantes matérielles et dans la vérification de leur bon fonctionnement. Toujours fonctionnel aujourd’hui, ce matériel basique est resté presque inchangé ces vingt dernières années et c’est pourquoi il devient aujourd’hui dépassé et inadapté aux technologies modernes. A titre d’exemple, le BIOS continue à utiliser du code en 16 bits alors que la majorité des ordinateurs portables et de bureaux fonctionnent avec des codes en 32 et 64 bits.

L’EFI « Extensible Firware Interface » pour Interface micro-logicielle extensible.

EFI, forme abréviée de « Extensible Firmware Interface » pour, en français Interface micro-logicielle extensible est le nom donné à la nouvelle génération de microprogrammes, dont le but est de fournir les premiers ordres utilisés par le processeur pour démarrer le matériel, et laisser le contrôle au chargeur d’amorçage, le bootloader. L’EFI, se référant aussi parfois à l’UEFI « Unified Extensible Firmware Interface » pour, en français Interface micro-logicielle extensible unifiée, à des avantages certains par rapport au BIOS. Il va, par exemple, s’assurer que votre ordinateur démarre en utilisant un logiciel approuvé par son fabricant. Dans ce cas, il possède une fonctionnalité de démarrage sécurisé pour améliorer la sécurité.

La connaissance de la version du BIOS sur votre ordinateur peut vous permettre de savoir si vous avez la version la plus à jour du microprogramme. Sur les ordinateurs Windows, vous pouvez connaître les informations concernant version du microprogramme en utilisant l’invite de commande, ou « Prompt ». Alternativement, vous pouvez utiliser un assistant de mise à niveau pour votre appareil.

De manière générale, vous pouvez connaître la version du microprogramme de n’importe quel appareil en ouvrant le gestionnaire de périphériques puis en déroulant la liste de l’appareil, en sélectionnant le microprogramme, en faisant un clic droit dessus et en sélectionnant propriétés. Ensuite, dans la partie Détails et dans le menu déroulant des propriétés, sélectionnez Identification du microprogramme. Ainsi, ici, vous pourrez voir la version du microprogramme.

Mise à jour du microprogramme

Les mises à jour des microprogrammes sont rendues disponibles par leur fabricant. A titre d’exemple, une mise à jour de microprogramme pour un routeur réseau peut être proposée dans le but de corriger des bugs, des failles de sécurité ou pour améliorer ses performances.

Certaines mises à jour de microprogramme s’appliquent normalement et ressemblent à une mise à jour logicielle ordinaire. Cependant, d’autres peuvent être plus chronophages puisqu’elles nécessitent de copier le microprogramme sur un disque externe et ensuite de la charger sur l’appareil manuellement. Ceci étant dit, certains appareils disposent d’un espace dédié dans leur console d’administration qui vous permettent d’appliquer une mise à jour du microprogramme ou un guide d’utilisation pour un référencement complet.

Il est extrêmement important de s’assurer que l’appareil recevant la mise à jour du microprogramme ne cesse de fonctionner après son application. Une mise à jour partielle du microprogramme le laisse corrompu, ce qui peut fortement perturber le fonctionnement de l’appareil. Ainsi, assurez-vous uniquement que lorsque vous commencer une mise à jour de microprogramme, vous la laissez se terminer.

Différence entre le microprogramme et le logiciel

Souvent, les mots microprogramme (Firmware) et logiciel sont utilisés pour désigner une même chose, à savoir un ou plusieurs programmes d’ordinateurs assignés à des tâches à effectuer sur la machine. Mais en réalité, c’est l’action qui définit la catégorisation que nous définissons dans ces catégories (microprogramme et logiciel).

Par exemple, le logiciel est virtuel, il peut donc ainsi être copié, modifié et détruit. Il est souvent stocké dans la mémoire qui est facilement accessible et qui peut même être remplacée par l’utilisateur. Mais dans le cas du microprogramme, la mémoire qu’il stocke est souvent intégrée dans l’appareil lui-même et n’est donc pas remplaçable par l’utilisateur. Cela est fait exprès pour prévenir toute falsification ou suppression qui serait critique pour l’appareil et son bon fonctionnement, et qui peut causer de graves conséquences si il est retiré.

Aussi, le logiciel est souvent mis à jour, et ainsi les informations stockées dedans sont régulièrement changées lors de chaque exécution de l’application. En revanche, le microprogramme n’est pas beaucoup modifié, excepté si vous en révisez les paramètres très souvent. Il n’y a par ailleurs peu ou pas de nécessité de changer le microprogramme d’un appareil.

Share

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *