Windows Defender est-il assez performant? Pas encore

Une des questions que nous recevons le plus souvent est « Windows Defender est-il suffisant pour protéger mon PC ? »

La réponse courte est : Non. La réponse longue est : Non, mais c’est possible qu’un jour il le soit.

Le logiciel antivirus de Microsoft n’est pas fait pour rivaliser avec un logiciel antivirus complet, distribué dans le commerce. Quand il a été introduit au début dans Windows 8 en 2012, Windows Defender était censé être provisoire, un niveau minimum de défense pour les millions d’utilisateurs de Windows n’ayant pas installé de logiciel antivirus sur Windows XP, Vista ou 7.

Windows Defender

Le problème avec Windows Defender est que sa détection de malware (programme malveillant), pour le dire simplement, est nulle. Dans les tests en laboratoires qui ont été menés depuis début 2013, il a arrêté à peu près 89% des malwares bien connus xxx, et environ 78% de ceux qui étaient inconnus auparavant, les malwares dits « zero-day » (jour zéro en anglais, c’est-à-dire pas encore connu).

Le problème avec Windows Defender est que sa détection de malware, pour le dire simplement, est nulle.

Parce que ce qui importe, ce n’est pas le nombre de malwares qui sont arrêtés, mais combien passent à travers, un taux de détection juste sous les 90% n’est pas un B plus – c’est un F.

La plupart des autres produits que nous avons examinés, gratuits ou payants, arrêtent plus de 95% des malwares « zero-day », et 98 ou 99 % des malwares répandus. Nos produits les mieux notés, Bitdefender Antivirus Plus et Kapersky Antivirus, ont des systèmes de détection qui arrêtent constamment entre 99 et 100 % des deux catégories de malware.

Cela ne signifie pas que Windows Defender n’est pas en train de devenir mieux qu’avant. C’est en train de le devenir – lentement. Dans des évaluations qui ont été faites sur Windows 8.1 en Novembre 2015 par le laboratoire indépendant Allemand AV-TEST, Windows Defender a détecté 97.5% de malware « zero-day », et 99,6% de malware répandus.

Mais les taux de détection de Windows defender sont constamment inconsistants. En décembre 2015, son taux de détection de Windows 8.1 des malwares « zero-day » est tombé à 90.0%. Dans les tests plus anciens qui ont été conduits sur Windows 10 par AV-TEST, Windows Defender a arrêté 80,5% des malwares « zero-day » en Septembre 2015, et 95% le mois suivant. (Pour être franc, il a arrêté entre 99,1 et 99,9% des malwares connus dans les trois cas).

Toutefois, ces chiffres irréguliers sont en nette amélioration depuis 2013 et 2014, quand Windows Defender arrivait à environ 65% contre les malwares « zero-day », et environ 70% pour les malwares connus. Les choses vont s’améliorent peut-être pour le logiciel gratuit AV de Microsoft.

La longue route vers l’autoprotection de Microsoft

Windows Defender n’est pas le premier essai de Microsoft dans le monde de l’antivirus. L’entreprise a échoué plus tôt avec un produit payant, Windows Live OneCare, qui a été arrêté en 2009. OneCare a été remplacé par Microsoft Security Essentials (MSE), en téléchargement gratuit pour Windows XP, Windows Vista et le nouveau Windows 7 de l’époque.

C’était MSE, pas Windows Defender qui a fait que les entreprises d’antivirus bien connues ont crié à l’injustice et ont menacé de se plaindre auprès des régulateurs de la concurrence. Ils ont ensuite regardé le logiciel et ont poussé un soupir de soulagement.

Microsoft Security Essentials s’est finalement révélé ne pas avoir la moitié des qualités que même les meilleurs produits antivirus gratuits d’une société tiers – et Windows Defender est simplement une version de MSE avec un nouveau visage pour Windows 8 et ceux qui suivront. (Pour être précis, le Windows Defender comprend à la fois MSE et sa défense active et l’ancien Windows Defender, un outil de nettoyage post-infection de malware.)

MSE est toujours présent, et protège un nombre impressionnant de machines sous Windows 7 et Windows Vista. A la différence de Windows Defender, il doit être téléchargé et installé manuellement, même si ses définitions de malware sont automatiquement mises à jour. (Les versions les plus récentes ne fonctionnent pas sous Windows XP).

Rien de ça ne veut dire que Windows Defender est terrible ; c’est mieux que rien.

Comme avec Windows Defender, les taux de détection de MSE ont des hauts et des bas. Ils ont plongé à la fin de 2014, quand le logiciel a intercepté 49% de malwares « zero-day » en Novembre (d’après AV-TEST), et 72% de malwares connus en Décembre. MSE a connu un pic en Janvier 2016, quand il a arrêté 91,8% de bugs « zero-day » et 99,7% de ceux connus. (Les deux taux ont baissé le mois suivant).

Les nombreux sauts d’humeur de Windows Defender

Windows Defender a ses avantages. Il n’a pas besoin d’installation, il est bien intégré sous Windows, n’est pas vraiment difficile à utiliser et a un impact minime sur le système quand il fonctionne en arrière-plan. Comme les autres produits antivirus, il fonctionne en faisant correspondre des fichiers avec des malware connus, analysant le comportement et le code de fichiers inconnus et en collectant de nouveaux échantillons de ses utilisateurs.

Mais Windows Defender a aussi un impact lourd sur le système pendant les analyses actives, peut être difficile à configurer au-delà des réglages par défaut et n’empêche pas les navigateurs internet non-Microsoft – tous sauf Internet Explorer et Edge – de visiter des sites malveillants.

La plupart des produits antivirus payants, et beaucoup de gratuits, fonctionnent avec Mozilla Firefox et Google Chrome, ainsi qu’Internet Explorer, pour filtrer les URL dangereuses. La plupart ont des charges de système plus légères que Windows Defender pendant les analyses rapides et complètes. Et beaucoup de ceux qui sont payants ont des fonctions en extra que vous devriez autrement acheter séparément, comme des gestionnaires de mot de passe, des optimiseurs de système ou du stockage sauvegarde en ligne.

Rien de ça ne veut dire que Windows Defender est terrible. Comme ultime défense, c’est mieux que rien, ce qui est ce que beaucoup de personnes avaient avant que Windows 8 ne soit sorti. Mais il y a de bien meilleurs moyens de protéger votre PC, que vous vouliez dépenser votre argent ou non.

En Savoir Plus:
Meilleur Antivirus
Antivirus Gratuit
Code promo kaspersky 2016
BitDefender vs. Kaspersky

Share

2 thoughts on “Windows Defender est-il assez performant? Pas encore

  1. window defender n’arrête pas les malwares il en est loin , j’ai malwares bites qui lui est plus efficace.
    je vais si ça continu l’enlever totalement et prendre l’anti virus d’orange
    car ça sert arien d’avoir soi disant un anti virus qui n’arrête pas les malwares

  2. windows defender n’arrête pas les malwares
    il n’est pas efficace, donc on ne peut pas le garder si il ne fait pas tout

    j’ai malwares bites en plus heureusement, sinon il y aurait beaucoup de problème

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *